25-04-2017
Accueil - News
Menu Principal
Accueil - News
Galleries
Genealogie
Livre d'or !
Les liens...
Qui suis-je ?
Contact...
Coté Barazer
Arbre d'Ascendance
Lettres de prisonnier...
Histoire coté BARAZER
Trombinoscope BARAZER
Coté Floch
Arbre d'ascendance
Histoire coté FLOCH
Trombinoscope FLOCH
Rechercher
Nombre de Visites
174440 Visiteurs
Who's Online
Il y a 40 invités connecté(s)
Espace Familial
Identifiant

Mot de passe

Mémoriser
Mot de passe oublié ?
Photos aléatoires...
Pardon-CP-02.jpg
Visiteurs / Pays
Totals Top 5
 33 % Commercial
 31 % Unknown
 23 % networks
 7 % Germany
 6 % Russian Federation
Recherche sur Geneafred...
Le site est indexé par Google depuis un mois, de nombreux visiteurs passent chaque jour pour y faire des recherches, n'hésitez pas à laisser une trace de votre passage... en laissant un petit mot dans le livre d'or !!! (En plus, ca me fera plaisir !) Pour signer le livre d'or cliquez ici.
Donation par François Bronnec à ses cinq enfants le 5 mars 1847 PDF Imprimer E-mail
Acte trouvé aux archives départementales de Quimper, acte notarié de donation par François Bronnec à ses cinq fils.

Dans cet acte, on y apprend que François Bronnec vu son grand age (agé d'environ 77 ans en 1847) donne à ses enfants la gestion totale de ses biens, en echange d'une rente viagère de 240 francs l'année... plus un francs tout les dimanches pour les "menus plaisirs"...



Donation par François Bronnec, à Jean, Laurent, Louis, françois et Pierre ses cinq enfants.

le 25 mars 1847,

L'an mil huit cent quarante sept le vingt cinq mars,

Par devant M° yves-marie Le Morvan, notaire à la résidence d'Huelgoat, chef lieu de Canton, arrondissement de Châteaulin, département du Finistère, soussigné, assisté des sieurs Jean-marie Hameury, cultivateur, demeurant au bourg de La Feuillée, et Yves Jaffrenou, huissier et maire, demeurant au chef lieu d'Huelgoat, témoins aussi soussignés.

Fut présent François Bronnec, veuf de Jeanne Le Borgne, cultivateur demeurant au bourg de La Feuillée,

Lequel ne voulant plus, attendu son grand age, se livrer à la gestion de ses biens, fait part ces présentes, donation entrevifs (???) et irrévocable et dans la meilleur forme que donation puisse valoir,

1° et Jean Bronnec, célibataire cultivateur, demeurant au bourg de La Feuillée,

2° et Laurent Bronnec, époux de Marie-Jeanne Yvinec, cultivateur, demeurant à Kerbarguin au dit La Feuillée,

3° et Louis Bronnec époux de Jeanne Créoff, cultivateur demeurant au bourg de La Feuillée,

4° et François Bronnec, célibataire, cultivateur demeurant aussi au bourg de La Feuillée,

5° et à Pierre Bronnec, époux de Marie Ropars, commerçant et propriétaire, demeurant aussi au bourg de La Feuillée,

les seuls et uniques enfants, part cinquième entreux, topus les cinq ici aussi présents et acceptant avec reconnaissance; de tous les biens immeubles et droits immobiliers dont il est propriétaire, sous les réserves et charges ci-apès exprimées, situés au dit La Feuillée, aux dépendances du village du bourg, Kerbarguin, Kéranhéroff, et Kerbrann et (???) (???) :

Au village du Bourg.

Une vieille maison dite Ty-Coz, l'aire à battre et son issue à paille, le petit courtil y joignant nommé Liors-ar-Guenan, Liors-ar-Girrantedon, Liors-Moan, la moitié de la maison neuve, la moitié de la crèche neuve, la moitié de Liors-Bian, la moitié de Parc-Ros-an-Hospital, portion dans Goarem-Bras-Dantraon, Parc-Huellou-Bras, Parc-Huellou-Bian et Prat-Moudel, le tout circonstances et dépendances evalué de revenu annuel brut cent francs ci 100F, (???)

Au village de Kéranhéroff.

Prat-Dantraon, Liors-ar-Baud, Parc-Kéranhéroff, Prat-Kerever et Gouarem-Kéranhéroff, le tout aussi avec leurs circonstances et dépendances et avalué de revenu annuel brut, soixante francs ci 60F,

Au village de Kerbarguin.

La moitié de la grande maison et de sa cour, la moitié de l'aire à battre et son issue à paille, la moitié d'une petite crêche, Liors-Bras en entier, ma moitié de Parc-bras-Dantraou, la moitié de Parc-bras-dannech, la moitié d'un autre courtil nommé aussi Liors-Bras, la moitié de Parc-ar-faut, Goarem-Guillard-Dannech, la moitié de Goarem-Guillard-Dantraou, Prat-ar-Boué, la moitié de Parc-Louis-La-Fond, la moitié de Prat-Poulmen-Tostan, et Prat-Poulmen-Pellan en entier, le tout avec leurs circonstances et dependances et evalué de revenu annuel brut la somme de quatre vingts francs ci (80F),

Au vilage de Kerbrann.

La moitié de Ty-Dannech et de sa cour et Prat-Lempoul en entier avec aussi leurs circonstances et dependances et évalué de revenu annuel brut quinze francs ci (15F),

Total des revenus brut des biens donnés forment les propres du donnateur, deux cent cinquante cinq francs ci (255 F).

Requête de communauté.

Au village du Bourg.

La moitié de la dite maison neuve, la moitié de la crèche neuve, la moitié de leur cours et moitié du dit Liors-Bihan, évalués de revenu annuel brut, dix francs ci, (10F)

Au Village du dit Kerbarguin,

La moitié de la grande maison et de sa cours, la moitié de l'aire à battre et de son issue à paille, la moitiée de la petite crèche, la moitié de Parc-Bras-Dantraou, la moitié de Parc-Bras-Dannech, la moitié de Liors-Bras, la moitié de Parc-ar-Faut, la moitié de Gouarem-Guillard-Dantraou, la moitié de Parc-Louis-Lafond, et la moitié de Prat-Boulmen-Costen, le tout circonstances et dependances et évalué de revenu annuel brut trente francs ci (30F),

Total du revenu des (???), quarante francs ci (40 F),

Dont la moitié au donnateur vingt francs ci (20 F),

Les autres requêtes ont d'après là déclaration des parties, servi de remploi (???)  à la dite Jeanne Le Borgne des biens propres à elle aliénés pendant sa communauté avec le donateur.

Les mêmes parties déclarent que dans le total des revenus des biens donnés ci devant, tout compris les parts aux droits du donnateur dons(???) les issues franchises & montagnes.

Reserves, charges, clauses et conditions de la présente donation.

Le donateur se réserve expressément, sa vie durant, la jouissance et l'usufruit de la maison au bourg, dite La maison neuve, de sa cours, de l'aire à battre, de Liors-ar-Guenan et de Liors-Don ou Ar-Garant-Don, circonstances et dependances pour cet usufruit se réunit à la nue propriété à compter du jour de son décès.

Les donataires paieront annuellement à leur père donateur en sa demeure et d'avance le vingt neuf septembre de chaque année paer cinquième entre eux, et en un seul total, une pension annuelle et viagère de deux cent quarante francs, exempte de retenues, plus un franc tous les dimanches pour les menus plaisirs ainsi qu'ils s'y obligent conjointement et solidairement, en feront le premier paiement le vingt neuf septembre prochain pour ce qui concerne la dite pension viagère et pour ce qui concerne les un francs pour dimanche, le dimanche qui suivra le dit jour vingt neuf septembre prochain et ainsi aussi fixement jusqu'au décès du donateur.

... Traduction en cours...

Suiv. >